[Nuit Beethoven] Relais de la Magdeleine

Samedi 6 Août 2016, 19h

Gemenos

Avec Liza KEROB, supersoliste de l'Orchestre de Monte Carlo et Pierre LAIK, piano.

Sonates violon - piano

Au programme :

  • Sonate n°7, Op.30 n°2
  • Sonate n°8, Op. 30 n°3
  • Sonate n°9, Op. 47 A Kreutzer

Le mot des artistes

« Liza et moi-même avons choisi pour cette Nuit Beethoven, une succession de trois sonates pour Violon et Piano dont la composition dans les années 1800 s’inscrit en plein contexte de la Révolution Française.

Stimulé par les idées des Lumières et par les jeunes idéaux de la Révolution, Beethoven – humaniste de la première heure – y développe une écriture musicale nouvelle avec la conviction que la musique a pour mission de constituer, de communiquer et d’entretenir ces valeurs de libertés.

Ainsi dans ces trois splendides sonates, comme dans les autres œuvres qu’il compose à cette époque, Beethoven confère à son discours musical une dynamique à l’image de l’élan inaugural indispensable pour faire advenir un monde nouveau…
Il en résulte des œuvres bouleversantes où l’intimité du genre propre à la musique de chambre semble transcender par les idéaux universels de liberté des peuples. » Pierre Laik

 

Le Relais de la Magdeleine

Cette ancienne bastide, abritant actuellement un hôtel restaurant, est entourée d’un splendide parc orné platanes et de tilleuls centenaires.

En pleine nature ou protégé par le cadre somptueux de la bastide, le domaine offre de multiples lieux de concerts propices à cultiver l’osmose entre public, œuvres et artistes.

 

Liza Kerob

Née en 1973, Liza Kerob débute le violon à l’âge de 5 ans. Après un 1er Prix à l’unanimité de violon au CNR de Tours, elle est admise au CNSM de Paris ou elle obtient un 1er Prix à l’unanimité de Musique de Chambre en 1991 dans la classe de Michel Strauss et un 1er Prix à l’unanimité de Violon en 1992 dans la classe de Gérard Poulet.

Lire la suite

Admise cette même année à l’Institut Curtis de Musique de Philadelphie dans la classe d’Aaron Rosand, elle en sort en 1996 avec le diplôme « Bachelor degree » , puis poursuit ses études musicales à la Juilliard School de New York dans la classe de Glenn Dicterow où elle obtient en 1998 le diplôme « Master degree » .
Elle se perfectionne également auprès de concertistes et professeurs de renom comme Eduard Schmieder, Hermann Krebbers, Erik Friedmann, Felix Galimir et Viktor Danchenko.

Des prix prestigieux :

Liza Kerob a remporté de nombreuses récompenses à des concours internationaux de violon, dont le 2ème Grand Prix au concours de Douai en 1996, le 1er Prix au concours » Artists International » de New York en 1998, le 4ème Prix au concours » Pablo de Sarasate » en Espagne en 1999. Elle est également Lauréate de la Fondation Natexis depuis 1995.
En mai 2000, elle est nommée Supersoliste de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, sous la direction de Marek Janowski.

Elle se produit fréquemment en récital, au sein de nombreux festivals tels que C pas classique! , Connaissance des jeunes interprètes, les Flâneries de Reims, le Boucard, les Moments Musicaux de Touraine, les nuits d’été de Mâcon, le Mont d’Or, Souffle d’été, ainsi qu’au Concertgebow d’Amsterdam et au Carnegie Hall de New York, et en soliste, jouant les concertos de Brahms, Tchaikowski, Lalo, Sibélius, Beethoven, Dvorak, Khatchaturian, Mendelssohn, Bruch…, accompagnée par les Orchestres Symphoniques de Tours, d’Avignon-Provence, de Douai, de Mulhouse, de Châteauroux, de Mâcon, du Havre, les « Virtuoses de France », l’Orchestre de la Garde Républicaine, le « Jupiter Symphony » de New York, l’Orchestre Symphonique de Pampelone (Espagne), l’Orchestre Philharmonique de Sarajevo, l’Orchestre Symphonique de Samara (Russie), l’Orchestre Symphonique Divertimento, l’Orchestre de l’opéra de Massy, l’Orchestre Romantique Européen, l’Orchestre régional de Cannes et l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo.
Elle partage régulièrement la scène avec des concertistes de renom parmi lesquels Yakov Kreizberg, Roustem Saïtkoulov, Vahan Mardirossian, Nicolas Bringuier, Gary Hoffman, Eric-Maria Couturier, Laurent Wagshal, Jean-François Zygel, etc.

Masquer

Pierre Laïk

Pierre Laïk débute le piano à l'âge de 5 ans et obtient en 1992, une médaille d’or du Conservatoire d’Aubagne en Piano, Formation Musicale, Déchiffrage, Accompagnement et Histoire de la Musique (Essai sur le monde du Ring de Wagner) dans la classe de Mag TAYAR.

Lire la suite

Ses rencontres avec Odile Bruckert (Flûte soliste l’orchestre de l’opéra d’Avignon), Liza Kerob (Violon super soliste de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo), Sharman Plessner (Violon & Alto), lui permettent de développer son activité de pianiste chambriste dans le Luberon (les Vieilles Tourettes), sur Marseille, Gémenos, Aubagne (Espace Gebelin, Temple de la rue Grignan, Relai de la Magdeleine). Il collabore également avec l’association LyricOpéra en accompagnant le ténor Lucas Lombardo, l’ensemble Télémaque (Festival grandes musiques pour petites oreilles au GTP) et la compagnie Didascalie and co lors de résidence au théâtre de la Joliette-Minoterie.

Passionné par la transmission, il dispense également, pour l'Université du Temps Libre d'Aubagne, des cycles de conférences en musicologie où sa fibre pédagogique et sa passion pour la musique se sont harmonieusement fécondées.

© Photo Florent Gauthier

Masquer