[Musique au Centre] [ MOC ] 2019 - Seconde édition

D'Avril à Août 2019,

Lycée Périer, Marseille

Liza Kérob (violon), Shani Diluka (piano), Federico Hood (alto), Thierry Amadi (violoncelle), Benoit Salmon (violon), Alexandre Amedro (violon), Magali Demesse (alto), Yannick Callier (violoncelle), Anne-Claire Choasson (violoncelle), Frédéric Lagarde (violoncelle), Olivier Lechardeur (piano), Pierre Laïk (piano)

Haydn, Franck, Schubert, Rachmaninov, Françaix...

Seconde édition du festival [Musique au Centre] au lycée Périer à Marseille…

Le Trio Goldberg

Avec des origines aussi riches que variées, le Trio Goldberg est né au sein de l’Orchestre Philharmonique de Monte Carlo où les trois musiciens (Liza Kerob, Supersoliste, Federico Hood,1er Alto Solo, et Thierry Amadi, 1er Violoncelle Solo) se sont unis pour former cet ensemble dynamique et éclectique.

Lire la suite

Un des meilleurs Trios à Cordes de sa génération...

Primé avec une médaille d'or lors de l'édition 2019 du [Vienna International Music Competition] le Trio Goldberg est désormais reconnu par la critique internationale comme étant l’un des meilleurs Trios à cordes de sa génération, abordant un large répertoire allant de Mozart à Schnittke (en passant par Bach, Schubert, Enescu, Kodály, Piazzolla, Sibelius, Jean Françaix, Ysaÿe, et Tôn-Thât Tiêt...).

Après un premier enregistrement voué aux Variations Goldberg de J.S. Bach, le Trio Goldberg enregistre un deuxième disque en 2018, « De l’Ombre à la Lumière », consacré aux trios de Jean Cras, Mieczyslaw Weinberg, Gideon Klein, et Ernst von Dohnányi pour le label ARS Produktion. Un troisième enregistrement dédié aux quatuors pour flûte et trio à cordes de Mozart avec le flûtiste Jean Ferrandis pour le label Europ&Art paraîtra en 2019. L'ensemble partage régulièrement la scène avec des musiciens prestigieux, comme Patrice Fontanarosa, Régis Pasquier, Olivier Charlier, Gérard Caussé, Dominique de Williencourt, Jean Ferrandis, Shani Diluka, Matan Porat, Iddo Bar-Shaï, et Luis Fernando Pérez.

Le Trio Goldberg donne de très nombreux concerts en France, et à travers toute l’Europe, notamment à La Folle Journée de Nantes et d’Ekaterinbourg, au Festival de Chaillol, au Festival de Menton, au Festival des Grands Heures de Cluny, au Festival À Portée de Rue à Castres, aux Moments Musicaux de L'Hermitage à La Baule, au Musée d’Orsay, à Bordeaux, Tours, Vienne, Linz, Budapest, Bratislava, Londres et Monaco.

 

Masquer

Shani Diluka

Interprète « hors norme » (Figaro) douée d’une « virtuosité ailée » (Classica), Shani Diluka dresse un pont entre Orient et Occident. Née à Monaco de parents sri-lankais, elle est remarquée à l’âge de six ans par un programme mis en place par la Princesse Grace de Monaco puis sélectionnée pour participer à un programme spécialisé de l’Académie Prince Rainier III dans la Principauté.

Lire la suite

Elle intègre plus tard le CNSMD de Paris dont elle sort avec un premier prix à l’unanimité, entourée des conseils de B. Rigutto, G. Pludermacher, M.-F. Bucquet et J. Chaminé. A cette période, la rencontre avec Leon Fleisher marque philosophiquement et définitivement sa carrière. Au cours de son cycle de perfectionnement, elle rencontre aussi Maria Joao Pires, Menahem Pressler et Murray Perahia, qui tous trois l’invitent à travailler auprès d’eux. D’autres rencontres suivent en 2005, lorsqu’elle intègre la fondation de Come présidée par Martha Argerich.

Soliste invitée de nombreux orchestres – l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, le Sinfonia Varsovia, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine, l’Orchestre Royal de Suède, l’Orchestre Symphonique de Brême, l’Orchestre Symphonique de Fribourg, le Tonkunstler Orchestra de Vienne, le Kyushu Symphony Orchestra au Japon, etc., elle collabore avec de grands chefs tels que Lawrence Foster, Vladimir Fedosseïev, Ludovic Morlot, Eivind Gullberg Jensen ou Gábor Takács-Nagy. Invitée des grandes salles, Shani Diluka se produit en récital au Concertgebouw d’Amsterdam, au Théâtre de La Fenice de Venise, à la Sala de Sao Paulo, à l’Arsenal de Metz, à La Philharmonie de Bucarest, à l’Auditorium de Radio France, à Tokyo où elle fait l’ouverture de la Folle Journée, en clôture du festival de Verbier, au Théâtre des Champs Elysées (Jeanine Roze production), au Konzerthaus de Vienne, à la fondation de Zubin Mehta, au Mozarteum de Salzbourg, au Festival de Ravinia à Chicago, aux Schubertiades en Autriche, à La Folle Journée de Nantes, en Russie et au Japon, à la Roque d’Anthéron, à La Philharmonie de Paris...

Son parcours se nourrit de collaborations avec les solistes Natalie Dessay, Karine Deshayes, Michel Portal, avec les compositeurs W. Rhim, K. Beffa ou B. Montovani dont elle a créé Cinq pièces en hommage à Paul Klee, mais aussi avec de grands noms du cinéma tels que Sophie Marceau, Gérard Depardieu, Hippolyte Girardot ou encore Charles Berling. Passionnée de musique de chambre, Shani est aussi la partenaire régulière d’ensembles de renom tels que les quatuors Ébène, Ysaÿe, Prazak, Modigliani, Belcea.

La transmission étant une de ses préoccupations majeures, elle publie plusieurs livre-disques destinés au jeune public aux éditions Didier Jeunesse-Hachette, La Dolce Vita ou avec Radio Classique.

Ses enregistrements solo de Beethoven, Mendelssohn, Schubert et Grieg recueillent de multiples récompenses (Choc de la musique, RTL d’Or, Choix d’Arte, de Mezzo, Vogue Japon, 5 Diapasons, Gramophone, Fanfare USA, Diapason, Musikzen, Arena Award Japon…). Par ailleurs, elle enregistre le disque officiel de la Folle Journée 2014 sur la musique d'avant-garde américaine « Road 66 », le disque « Symphonie des Oiseaux » et récemment une intégrale Beethoven des pièces pour violoncelle et piano avec Valentin Erben du quatuor Alban Berg, autant de projets originaux qui reçoivent un très beau succès critique.

Shani Diluka enregistre à l’été 2018 le Concerto Wq23 de Carl Philipp Emmanuel Bach avec l’Orchestre de Chambre de Paris dirigé par Ben Glassberg. Ce projet de disque sur piano historique et piano moderne, en collaboration avec la Fondation Royaumont, est consacré à la relation filiale entre C.P.E. Bach et Mozart et sortira en janvier 2019 chez Mirare.

L’année 2018 fut aussi celle de l’édition de son premier recueil de poésie aux Editions Art3 qui fut intégré dans la liste des prix de l’Académie Française.

Parmi ses projets à venir, Shani prépare un programme « Cosmos » sur les liens entre Beethoven et la musique indienne dont le mysticisme a historiquement inspiré le compositeur viennois. Ce projet aboutira en 2020 avec l’un des films coproduits par la Philharmonie de Paris pour l’année Beethoven, série qui réunira H. Grimaud, N. Freire, F. Say... Elle poursuit par ailleurs des projets engagés, dont une résidence avec Charles Berling au Théâtre de l'oeuvre à l’automne 2019, et l’organisation d’une série de concerts en 2018-2019 sur la réflexion entre les arts au Club Silencio de David Lynch.

Masquer

Benoit Salmon

Né à Marseille, Il commence l'apprentissage du violon à l'âge de 5 ans avec sa mère. Il effectue ensuite ses études instrumentales avec Aurélia SPADARO au Conservatoire National de Musique Darius Milhaud d'Aix en Provence où il obtient à l'age de 14 ans les premiers prix de violon et de musique de chambre à l'unanimité et avec félicitations du jury ainsi qu'un Diplôme de Formation Musicale Supérieure.

Lire la suite

Benoît continue alors à se perfectionner auprès d'Aurélia SPADARO et d'Olivier CHARLIER.

C'est ainsi qu'il est reçu cinq années consécutives à l'examen de sélection des stages d'été de l'Académie Chigiana à Siena (Toscane) - où en reconnaissance de ses résultats deux Diplômes d'Honneurs lui sont décernés.

Il est également admis à l'Académie Walter Stauffer de Cremona (Lombardie), pour un cursus de 4 années de 2003 à 2007- avec le maître Salvatore ACCARDO qui le présente comme « un virtuose de remarquable qualité musicale et technique, à la sonorité chaleureuse et expressive qui dans l'avenir obtiendra tous les succès qu'il mérite... ».

Benoît Salmon entre ensuite à la Schola Cantorum de Paris dans la classe de Patrice FONTANAROSA, et obtient son Diplôme de concert à l’unanimité en 2010.

Depuis quelques années, il s’est produit en soliste et en musique de chambre dans plusieurs tournées musicales, organisées aussi bien par l'Association Zino Francescatti que par les Croisières musicales de Dominique De Williencourt, en France et à l'étranger, en compagnie d'artistes tels que :

Salvatore Accardo, Patrice Fontanarosa, Marielle Nordmann, Michel Portal, Maxence Larrieu, Dominique de Williencourt ou Bruno Canino.

Il se produit régulièrement en formation Sonate, trio avec Piano et quatuor à cordes.

Il a travaillé au sein de phalanges orchestrales telles l'orchestre de l'Opéra de Toulon, l'orchestre Philarmonique de la Ville de Marseille, l'orchestre de Chambre d'Auvergne, l’Orchestre de Chambre de Paris, l'Orchestre Philarmonique de Monte Carlo...

Il a obtenu le poste de violon Solo à l'opéra de Toulon Provence Méditerranée en janvier 2013.

Masquer

Pierre Laïk

Pierre Laïk débute le piano à l'âge de 5 ans et obtient en 1992, une médaille d’or du Conservatoire d’Aubagne en Piano, Formation Musicale, Déchiffrage, Accompagnement et Histoire de la Musique (Essai sur le monde du Ring de Wagner) dans la classe de Mag TAYAR.

Lire la suite

Ses rencontres avec Odile Bruckert (Flûte soliste l’orchestre de l’opéra d’Avignon), Liza Kerob (Violon super soliste de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo), Sharman Plessner (Violon & Alto), lui permettent de développer son activité de pianiste chambriste dans le Luberon (les Vieilles Tourettes), sur Marseille, Gémenos, Aubagne (Espace Gebelin, Temple de la rue Grignan, Relai de la Magdeleine). Il collabore également avec l’association LyricOpéra en accompagnant le ténor Lucas Lombardo, l’ensemble Télémaque (Festival grandes musiques pour petites oreilles au GTP) et la compagnie Didascalie and co lors de résidence au théâtre de la Joliette-Minoterie.

Passionné par la transmission, il dispense également, pour l'Université du Temps Libre d'Aubagne, des cycles de conférences en musicologie où sa fibre pédagogique et sa passion pour la musique se sont harmonieusement fécondées.

© Photo Florent Gauthier

Masquer

Alexandre Amedro

Il commence ses études musicales au C.N.R. de Montpellier avec Francine Sorbets puis entre au C.N.R. de Boulogne-Billancourt dans la classe de Maryvonne Le Dize et Hortence Cartier-Bresson et bénéficie des conseils de Jean Mouillère et Sylvie Gazeau.

Lire la suite

Admis au CNSM de Lyon en 1991, dans la classe de Jean Estournet et Yuko Mori, où il obtient son prix en 1995, il crée en même temps le "Quatuor Amedro" avec lequel il entre en cycle de perfectionnement de musique de chambre dans la classe de Zoltan Toth. Il poursuit sa formation à "Pro-Quartett" auprès de prestigieux quatuors tels que le "Fine-Art", "Lassale", "Cleveland", "Isaye" et avec des artistes comme Bruno Pasquier, Peter Csaba. Il se produit fréquemment en soliste, dans divers orchestres de chambre, en formation sonate, en quatuor avec Jean Moullière, Bernard Ringeissen, Florin Szigeti, Christelle Abinasr, Art Tango lors de festivals et concerts en Europe (Académie Ravel, Culture d'Automne, Bernay, Chaillol...) sur France-Musique et Arte.

Alexandre Amedro est violoniste à l'Orchestre Philharmonique de Marseille.

Masquer

Magali Demesse

Magali Demesse débute l’ alto à 11 ans à Aix en Provence. Ses études, au Conservatoire National Supérieur de Paris sont couronnées d'un premier prix d'alto, dans la classe de Pierre-Henri Xuereb et de deux premiers prix de musique de chambre dans la classe de Christian Ivaldi.

Lire la suite

Elle intègre l'orchestre de l'Opéra de Marseille comme alto solo en 1994. Parallèlement, elle continue sa formation, en cycle de perfectionnement avec Tasso Adamopoulos, en master class avec Hatto Bayerle, Bruno Giuranna, Walter Trampler et Tabéa Zimmermann.

Elle est régulièrement invitée par l'Opéra de Paris, l'Orchestre national de Montpellier, l'Orchestre de l'Opéra de Lyon, l'Orchestre national de Lyon, l'Orchestre du Capitole de Toulouse, mais aussi, en musique de chambre, par de nombreux festivals dont le festival d'Helsinki et le festival de la Roque d'Anthéron.

Elle a enregistré avec l'ensemble Musicatreize (Victoire de la musique 2007) et l'ensemble Déséquilibres (œuvres de Sandor Veress chez Hungaroton).

Elle recrée sur la scène de l’ opéra de Marseille, le concerto d’ Henri Tomasi qui n’ avait plus été joué depuis sa création en 1961.

Invitée régulièrement à jouer en soliste , elle doit prochainement enregistrer la Rhapsodie-concerto de Martinu avec l’ orchestre de l’ opéra sous la direction de Maestro Foster avec le label Pentatone.

© Photo Peggy Porquet

Masquer

Yannick Callier

Dans la continuité de sa médaille d'or de violoncelle à l'unanimité au CNR de Marseille dans la classe de G. Teulières, Yannick Callier poursuit ses études musicales au Conservatoire Supérieur de Genève avec G. Fallot puis D. Grosgurin, où il obtient le prix de virtuosité et le prix Albert Lullin de violoncelle ainsi que des certificats de musique de chambre, d'analyse et de quatuor à cordes.

Lire la suite

De 1990 à 2005, il est membre du quatuor Debussy avec lequel il obtient de nombreux prix : finaliste à Munich en 1991, 1er prix FNAPEC en 1992, prix spécial Antonio Scontrino à Trapani (Italie), 1er grand prix à Évian en 1993, « meilleur ensemble de musique de chambre » aux 3e victoires de la musique classique en 1996, victoire de la musique du meilleur DVD en 2006.

Durant cette période riche en musique (90 concerts par an dans les plus grands festivals et à l'étranger, enregistrement de 15 disques dont 6 pour l'intégrale des quatuors à cordes de Chostakovitch), en plus de son activité de chambriste, Yannick Callier se consacre également à l'enseignement du quatuor à cordes et de la musique de chambre au CNSMD de Lyon et dans des sessions de musique de chambre. Son univers artistique s'ouvre également vers d'autres arts : théâtre, peinture, danse et gastronomie.

En 2005, il choisit de quitter le quatuor Debussy pour se consacrer à l'enseignement de la musique de chambre  au CRR de Toulon, à la pratique orchestrale (violoncelle solo à l'Orchestre des Pays de Savoie) et continue de s'adonner à la musique de chambre notamment au sein des « Musiciens d'Hêlios » et du trio de Lyon.

En 2011 il quitte l'Orchestre des Pays de Savoie et intègre le CRR de Lyon pour l'enseignement de la musique de chambre tout en continuant de vivre sa passion de chambriste et de musicien d’orchestre (Opéras de Bordeaux, Lyon, Marseille, Avignon, Toulon, Orchestre de chambre de Genève et Orchestre du Capitole de Toulouse). En 2018, il intègre le conservatoire de Nice toujours pour enseigner la musique de chambre.

Masquer

Anne-Claire Choasson

Anne-Claire Choasson-Névéol a étudié le violoncelle avec François Guye à la Haute École de Musique de Genève et Janos Starker à l’Indiana University School of Music. Invitée par de nombreux orchestres (Opéra National de Paris, Orchestre National de France, Orchestre National de Montpellier...), elle a été violoncelle solo du Verbier Festival Orchestra et du Verbier Festival Chamber Orchestra.

Lire la suite

Elle intègre l’Orchestre Philharmonique de Marseille en 2018.

Masquer

Frédéric Lagarde

FREDERIC LAGARDE, violoncelliste français, est né en 1970 à Cannes. Issu d'une famille de musiciens, il débute le violoncelle à l'âge de 5 ans et devient très vite lauréat de plusieurs concours nationaux. Il poursuit de brillantes études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris ou il obtient un 1er prix de violoncelle, de musique de chambre et un prix d'excellence dans les classes de J.M. Gamard et Roland Pidoux.

Lire la suite

FREDERIC LAGARDE se perfectionne auprès des grands maîtres Janos Starker et Gary Hoffman. A l'âge de 25 ans, depuis toujours sensible à l'Opéra, il intègre la plus ancienne institution artistique française, l'orchestre de l'Opéra National de Paris ou il occupera le poste de Violoncelle Solo jusqu'en 2011. En même temps, il se produit régulièrement en soliste et en musique de chambre en France et à l'étranger. FREDERIC LAGARDE est membre fondateur du quatuor à cordes Aperto, du quatuor de violoncelles Cellofan et se produit dans les plus grands festivals internationaux. Fort de cette expérience orchestrale et de
chambriste, FREDERIC LAGARDE se consacre aujourd'hui à l'enseignement du violoncelle au Conservatoire Darius Milhaud d'Aix en Provence afin de transmettre à la jeune génération sa passion de la musique.

Discographie :
  • Zemlinsky et Kreisler: Quartet
  • Haydn: quartet
  • Vivaldi: concerti
  • Beethoven: Sonates
  • Rachmaninov: sonate
Masquer

Olivier Lechardeur

Olivier Lechardeur est né à Marseille. Après l’obtention des prix de Piano, Violon, Musique de Chambre et Analyse musicale, il part se perfectionner au Conservatoire Supérieur de Genève, dans les classes d’Elisabeth Athanassova et de Guy-Michel Caillat.

Lire la suite

Son parcours l’amène alors à côtoyer des personnalités telles que Georgy Sebok, Vladimir Spivakov, Ruggiero Ricci, Michel Portal, Bruno Rigutto, Régis Pasquier...

Depuis lors, sa passion pour la musique de chambre lui a permis de rencontrer de nombreux musiciens de tous pays avec lesquels il s’est produit en France, Italie, Belgique, Suisse, Norvège, Tunisie, Syrie, Algérie, Chine...

Depuis 2006, il s’associe à des comédiens ( Philippe Girard, Didier Sandre, Marie-Christine Barrault, Samuel Labarthe, Sophie Brochet…) dans le cadre de spectacles mêlant musique, théâtre, lecture ... (Debussy-Van Gogh, Le Loup, L’Effroyable Histoire du Petit Poucet, Aux animaux-aux enfants, Trazom, L’Intruse…)

L’année 2008 voit la création de l’ensemble Australoquintet dans lequel il partage son enthousiasme pour le tango et les musiques du Sud avec quatre musiciens passionnés, complices de longue date.

En 2011, il fonde le Trio des Esprits avec la violoniste Laurence Monti et le violoncelliste Frédéric Lagarde.

Entre 2013 et 2015, il enseigne la musique de chambre au Cefedem Sud.

Olivier Lechardeur est actuellement professeur d’enseignement artistique au Conservatoire à rayonnement régional d’Aix-en-Provence.

Masquer